Réorganisation chez Xbox - Les studios face à l'incertitude

L'industrie du gaming a été récemment secouée par des nouvelles provenant de chez Microsoft. Peu après l'annonce de la fermeture de plusieurs studios de jeux cette semaine, Dinga Bakaba, directeur d'Arkane Lyon, une entité sous l'égide du géant américain, a publiquement exprimé son mécontentement. 


Sur la plateforme sociale X, ce dernier a clairement indiqué son refus de voir son studio et ses collègues manipulés ou utilisés de la mauvaise manière à cause de décisions mal avisées. Il a appelé à ne pas transformer les environnements de travail en "jungles darwiniennes". Bien que le studio de Bakaba n'ait pas été affecté par les récents licenciements, il a adressé son message à tous les cadres de l'entreprise, y compris aux leaders de Xbox qui les ont orchestré. Cette prise de position n'est pas isolée. Elle reflète une peur et un mécontentement croissants parmi les employés de la marque, inquiets de l'avenir. La fermeture de Tango Gameworks, connue pour Hi-Fi Rush, un titre salué par la critique et sorti sur PS5 plus tôt dans l'année, a été particulièrement surprenante. Aaron Greenberg, responsable du marketing des jeux Xbox, avait précédemment fait l'éloge de ce dernier, affirmant qu'il avait largement dépassé toutes les attentes.


La récente visite de Greenberg et Phil Spencer, chef de Xbox, chez Tango Gameworks avait été perçue de manière positive, les deux hommes ayant pris part à des activités avec l'équipe. Malgré tout, le studio est maintenant l'une des nombreuses victimes des suppressions de postes qui ébranlent le secteur depuis 18 mois. Les studios Bethesda, incluant Arkane Austin, Tango Gameworks et Alpha Dog Games, ont été fermés. Roundhouse Studios est quant à lui intégré à ZeniMax Online Studios. Ces décisions interviennent après que Microsoft a déjà réduit ses effectifs de 1 900 postes chez Activision Blizzard et Xbox, tandis que Sony a également procédé à la fermeture de studios et à des licenciements massifs. Ceux chez Microsoft ont suscité de nombreuses questions concernant la stratégie future de l'entreprise dans le domaine du jeu vidéo. La firme de Redmond semble envisager un avenir où la console Xbox se rapprocherait davantage d'un PC, mais fait face à un ralentissement des abonnements Game Pass, des ventes médiocres de consoles et des retards dans les lancements de jeux.


Ces facteurs ont poussé la société à lancer quatre jeux initialement exclusifs à la Xbox sur PS5 et Nintendo Switch. Des discussions internes ont également eu lieu concernant la possibilité d'intégrer les nouveaux titres de Call of Duty dans le Game Pass, un débat qui soulève des inquiétudes quant à l'impact potentiel sur les revenus. Dans une communication récente, Matt Booty, chef des Xbox Game Studios, a laissé entendre que l'entreprise pourrait revoir ses priorités en se concentrant davantage sur des titres à fort impact. On peut donc s’interroger sur le positionnement futur d'autres titres Xbox. En dépit des incertitudes, la marque prévoit une année 2024 chargée avec des lancements de jeux très attendus. Si ces sorties se déroulent comme prévu, cela pourrait offrir à Microsoft et à ses studios de jeux une opportunité de redresser la barre, malgré les défis stratégiques et les réductions d'effectifs qui continuent de marquer l'industrie.

Plus récente Plus ancienne