Google va mettre fin à Google Fit en 2025

Google a récemment annoncé que la plateforme Google Fit, ainsi que ses API, seront définitivement supprimées le 30 juin 2025. Cette décision marque la fin d'une époque pour la synchronisation des données de santé entre les dispositifs de fitness tiers et les comptes Google. La dépréciation des API a commencé le 1er mai dernier, et depuis cette date, il n'est plus possible de s'y inscrire pour les utiliser.


Initialement lancé en 2014, peu après l'introduction de Healthkit par Apple dans iOS 8, Google Fit visait à centraliser les données de santé de diverses applications et services dans une seule interface. Les utilisateurs pouvaient ainsi accéder à leurs informations de santé, comme les pas ou le poids, en un seul lieu. À son lancement, le service avait formé des partenariats avec des marques de renom telles que Nike+, Adidas, Withings, et bien d'autres. Cependant, nous constatons en 2024 que le géant américain peine à maintenir un soutien unifié derrière une solution unique. Actuellement, il propose trois API de fitness concurrentes. Le guide de comparaison disponible sur le site des développeurs Android illustre bien les distinctions entre l'API "Health Connect", celui de "Fitbit Web", et "Google Fit REST". Outre l'arrêt de Google Fit, le produit dans son ensemble semble avoir été négligé. Suite à l'acquisition de Fitbit en 2021, ce dernier est devenu la marque phare de fitness de Google. Les nouveaux produits comme la Pixel Watch et les téléphones Pixel sont désormais équipés de l'application. De plus, celle de Google Fit n'a pas bénéficié de mise à jour majeure récemment. La nouvelle API de fitness, Health Connect, a été lancée en version bêta sur le Play Store pour Android 13 en 2022, et avec la sortie d'Android 14, elle a été intégrée de manière native dans le système d'exploitation.


Une différence notable mentionnée par Google est que contrairement aux API Fitbit et Google Fit, qui synchronisent les données de santé avec des comptes cloud respectifs, Health Connect ne le fait pour aucune donnée avec des fournisseurs cloud. Cette absence est présentée par l'entreprise comme un avantage en termes de confidentialité, mais elle soulève des questions sur l'accessibilité et la portabilité des données entre différents appareils. La migration de Google Fit vers Health Connect ne semble pas simplifiée. Google recommande aux développeurs de supporter les deux API pendant la transition, mais précise que la migration vers Health Connect n'est pas conseillée pour ceux qui utilisent déjà l'API Fitbit Web. Ceci présage un avenir où les données resteraient isolées sur les appareils, sans intégration cloud, ce qui pourrait limiter leur accès et leur gestion à long terme. Alors que l'écosystème Healthkit d'Apple continue de se développer et de renforcer la confiance des utilisateurs et des développeurs, Google semble prendre un nouveau départ avec Health Connect, mais avec des défis importants à surmonter en termes de fonctionnalité et d'adoption.

Plus récente Plus ancienne