Comprendre et contrer les menaces de sécurité des navigateurs en 2024

Avec la prédominance des navigateurs comme principaux espaces de travail en entreprise, ces derniers sont devenus des cibles privilégiées pour les cyberattaques. Les menaces vont des reprises de compte aux extensions malveillantes aux attaques de phishing.


LayerX a récemment publié son "Rapport annuel de sécurité des navigateurs 2024", qui offre une analyse approfondie des menaces évolutives auxquelles ils sont confrontés. Ce dernier est crucial pour les décideurs et les responsables de la sécurité, car il met en lumière les vulnérabilités critiques et les vecteurs d'attaque les plus risqués. Il offre également une base de comparaison des défis de sécurité spécifiques à chaque environnement, permettant ainsi de prendre des décisions éclairées et proactives.


Découvertes clés du rapport

Une majorité significative des employés utilise des dispositifs non gérés ou des profils personnels sur les navigateurs d'entreprise, augmentant le risque de fuites de données et d'attaques de phishing. Un tiers des extensions installées sont jugées à haut risque, avec certaines connues pour être explicitement malveillantes. L'usage non supervisé d'applications SaaS crée des vulnérabilités importantes, souvent négligées dans la gestion des identités. Les pratiques telles que les comptes partagés et le Single Sign-On (SSO) peuvent facilement mener à des accès non autorisés, comme démontré par des incidents de violations de données. Pour finir, une fraction non négligeable du personnel expose des données sensibles en utilisant des outils d'IA générative pour des tâches professionnelles.


Recommandations pour renforcer la sécurité des navigateurs

Pour lutter efficacement contre ces menaces, le rapport propose plusieurs approches. Il recommande d'actualiser régulièrement les navigateurs et d'appliquer sans délai les patchs de sécurité pour combattre les vulnérabilités dues aux logiciels obsolètes. Il incite également à limiter l'utilisation d'extensions non autorisées et contrôler strictement les permissions accordées, tout comme éduquer les employés à reconnaître et signaler les e-mails et sites web suspects. Il préconise aussi de définir clairement les politiques de dispositifs personnels et mettre en place des contrôles d'accès conditionnels pour sécuriser les appareils personnels au travail. Enfin, il encourage l'utilisation de l'authentification multifacteur et la sensibilisation à une bonne hygiène des mots de passe.

Le rapport annuel de sécurité des navigateurs 2024 est une ressource inestimable pour tout responsable de la sécurité désireux de comprendre et de réduire les risques associés. En adoptant les stratégies recommandées, les organisations peuvent considérablement renforcer leur défense contre les menaces de plus en plus sophistiquées. Pour des insights plus approfondis, des meilleures pratiques et des prédictions, n'hésitez pas à le consulter.

Plus récente Plus ancienne