Google et son combat contre les applications cryptos trompeuses

Google a pris une mesure ferme en intentant une action en justice contre deux développeurs d'applications accusés d'avoir orchestré une escroquerie internationale en ligne visant les investisseurs.


Yunfeng Sun et Hongnam Cheung, les individus au cœur de cette affaire, sont soupçonnés d'être basés à Shenzhen et Hong Kong. Ils auraient exploité le Google Play Store pour lancer une vaste escroquerie d'ingénierie sociale, téléchargeant environ 87 applications liées aux cryptomonnaies depuis au moins 2019. Plus de 100 000 utilisateurs ont été séduits par ces dernières, subissant de lourdes pertes financières à cause des promesses fallacieuses de rendements élevés. Google décrit ces gains comme illusoire, soulignant leur duperie. Lorsque les victimes tentaient de retirer leurs fonds, elles étaient confrontées à des demandes de frais supplémentaires, exacerbant ainsi leur situation financière sans jamais voir la couleur de leurs prétendus gains. Parfois appelée "massacre de porcs", cette escroquerie consiste à engraisser les victimes avec de fausses promesses avant de les dépouiller de leurs actifs. Bien que Google réfute l'utilisation de ce terme, l'analogie dépeint sa brutalité.


Son origine remonte à des réseaux criminels en Asie du Sud-Est, où des individus sont souvent attirés par de fausses promesses d'emploi. Ils utilisent des identités fictives élaborées pour cibler les victimes via des plateformes de médias sociaux ou de rencontres, les amenant à investir dans des portefeuilles de cryptomonnaies inexistants. Pour attirer les leurs, Sun et Cheung auraient utilisé des messages texte via Google Voice, ciblant principalement les utilisateurs aux États-Unis et au Canada. D'autres tactiques incluaient des campagnes de marketing d'affiliation et des vidéos YouTube faisant la promotion de leurs plateformes d'investissement frauduleuses. Google décrit cette activité malveillante comme persistante, les cybercriminels utilisant diverses méthodes pour masquer leur identité et faire de fausses déclarations. Ils sont accusés de plusieurs infractions, dont la violation de la loi RICO, la fraude par fil et le non-respect des politiques du géant américain.


Cette affaire met en lumière l'importance de la vigilance dans le monde numérique et sur l'engagement de Google à maintenir l'intégrité de ses plateformes. Alors que le monde devient de plus en plus connecté, la lutte contre la cybercriminalité reste un défi majeur, nécessitant une collaboration continue entre les entreprises technologiques et les utilisateurs pour préserver la confiance et la sécurité en ligne.

Plus récente Plus ancienne