Des éclipses solaires à la demande grâce à la mission Proba-3

La conquête spatiale s'apprête à franchir un nouveau cap audacieux avec le lancement imminent de la mission Proba-3 de l'Agence spatiale européenne (ESA). Cette initiative révolutionnaire promet de transformer notre manière d'observer et d'étudier le soleil en nous offrant la capacité inédite de créer des éclipses à la demande.



Au cœur de cette entreprise se trouve Proba-3, une mission qui repose sur l'alignement précis de deux satellites pour simuler des éclipses artificielles. L'ESA a dévoilé les composants clés de cette initiative, les appareils Occulter et Coronographe, lors d'un événement spécial en Belgique. Le plan prévoit que l'Occulter navigue à une distance de 150 mètres du Coronographe, projetant ainsi une ombre qui masquera le soleil et révélera sa couronne. Cette technique n'est pas sans rappeler une expérience similaire menée en 1975, mais Proba-3 ambitionne ici d'en faire une pratique courante. La promesse est aussi fascinante qu'ambitieuse, fournir des éclipses sur commande pour un coût estimé à 200 millions d'euros. Grâce à cette capacité, la couronne solaire, longtemps restée un mystère en raison de sa difficulté d'observation, pourra être étudiée de manière continue et approfondie.

Le succès de cette mission reposera sur l'exploitation avancée du vol en formation de précision, une méthode qui coordonne de manière autonome les mouvements de plusieurs engins spatiaux pour fonctionner comme un seul instrument scientifique de 150 mètres de long. Les implications vont bien au-delà de l'observation solaire. Comme l'a souligné Dietmar Pilz, directeur de la technologie, de l'ingénierie et de la qualité à l'ESA: 

Elle servira de banc d'essai pour diverses configurations de vol en formation et techniques de rendez-vous en orbite. Une fois éprouvées, elles ouvriront la voie à des missions futures encore plus ambitieuses, incluant la formation de télescopes spatiaux capables d'observer l'univers avec une résolution sans précédent et des initiatives pour le service en orbite et le retrait de satellites obsolètes.

Avant que Proba-3 ne puisse prendre son envol vers l'histoire, elle doit passer par une série de tests pré-vol cruciaux. Une fois cette étape concluante, le compte à rebours pour le lancement, prévu en septembre 2024 depuis l'Inde, pourra débuter. L'ESA ne se contente pas de repousser les limites de notre compréhension de l'univers, elle redéfinit également ce que l'ingénierie spatiale peut accomplir. Cette mission pourrait bien marquer le début d'une nouvelle étape dans l'exploration spatiale, où les éclipses solaires, phénomènes naturels d'une beauté saisissante, peuvent être convoquées à la demande, ouvrant ainsi de nouvelles voies pour la science.
Plus récente Plus ancienne