Google a permis à Spotify de contourner les frais du Play Store

Google a admis avoir conclu un accord secret avec Spotify, permettant au géant du streaming audio de contourner les frais du Play Store. 



Cette révélation a émergé lors du procès en cours d'Epic contre Google et met en lumière les accords complexes et souvent non divulgués entre les grandes entreprises technologiques.


L'accord Spotify-Google


Spotify ne paie aucun frais à Google lorsqu'il traite ses paiements de manière indépendante. Cependant, lorsque l'inverse se produit, les frais ne sont que de 4 % pour la plateforme de streaming, nettement inférieurs à la réduction standard de 15 % que Mountain View prélève habituellement sur les applications d'abonnement. Les deux entreprises ont d'ailleurs engagé 50 millions de dollars chacune dans un fonds de réussite, une décision qui souligne la nature stratégique de leur partenariat.


La stratégie de Google auprès des grandes entreprises

Le géant américain a tenté de conclure des accords similaires avec d'autres grandes entreprises. Par exemple, en 2017, il a proposé à Netflix de ne payer que 10 % de frais sur les abonnements au Play Store. Cependant, ce dernier ne permet actuellement pas aux utilisateurs d'acheter des abonnements via son application Android. Le mois dernier, Google a conclu un accord avec Match Group, permettant à l'application de rencontres d'utiliser des solutions de facturation tierces sur le Play Store. Bumble, un concurrent direct, faisait partie du programme pilote de facturation au choix de l'utilisateur qui a débuté en novembre 2022.


Le procès Epic contre Google

Le procès a révélé de nombreux détails sur les opérations du Play Store. Par exemple, en 2021, Google a offert 197 millions de dollars à Epic Games pour amener Fortnite sur son catalogue applicatif, une proposition qui a été déclinée par la société de jeux. La société de Sundar Pichai a également tenté de conclure des accords de plusieurs millions de dollars avec d'autres créateurs de jeux, notamment Activision Blizzard et Riot Games de Tencent. Le porte-parole de Google, Dan Jackson, a déclaré: "Un petit nombre de développeurs qui investissent directement dans Android et Play peuvent avoir des frais de service différents dans le cadre d'un partenariat plus large qui comprend des investissements financiers substantiels et des intégrations de produits. dans différents facteurs de forme". Cette déclaration indique que l'entreprise est prête à négocier des conditions différentes avec d'autres si elles contribuent de manière significative à l'écosystème Android.


Implications et perspective de l'industrie

Le deal entre Google et Spotify met en évidence la nature complexe et souvent opaque des accords commerciaux dans le secteur technologique, impliquant notamment des acteurs majeurs. Il soulève des questions sur l’équité et la cohérence des politiques et des frais des magasins d’applications, en particulier pour les petits développeurs qui n’ont peut-être pas les moyens de négocier des conditions similaires. Le procès d'Epic contre Google, en cours, continue de dévoiler la dynamique complexe de ce marché, offrant un aperçu des stratégies utilisées par les géants de la technologie pour maintenir leur domination et favoriser les partenariats.

Plus récente Plus ancienne